Aéroport international de Mactan-Cebu - Philippines

LE PREMIER TERMINAL AÉROPORTUAIRE D’ASIE 100% BOIS

Cas unique en Asie, l’aéroport international de Mactan-Cebu (Philippines) est doté d’une structure porteuse et d’une charpente 100% bois, produites et montées par Rubner Construction Bois.

L’extension du second aéroport des Philippines, avec son imposante charpente en lamellé-collé – une première en Asie – est entrée en fonction dans les délais prévus. Ce second terminal de 65 000 m2 a ouvert ses portes le 1er juillet 2018 aux passagers des vols internationaux, en provenance ou à destination de l’une des 23 villes du monde desservies par le hub de Mactan-Cebu.

Le projet en bref

LIEU Lapu-Lapu, Mactan Cebu, Philippines

DATE DE LIVRAISON 2018

BOIS LAMELLÉ-COLLÉ 4.500 m³

CLIENT Consorzio GMR MEGAWIDE Cebu Airport Corporation (GMCAC), Philippines

ARCHITECTURE IDA – Integrated Design Association Ltd., Hong Kong

UN AÉROPORT CONSTRUIT EN BOIS : UNE PREMIÈRE EN ASIE

L’aéroport international de Mactan-Cebu est le premier projet réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé passé entre l’Etat des Philippines et une société d’exploitation internationale. Second aéroport du pays, Mactan-Cebu est la porte d’entrée sur le sud prospère et touristique de l’archipel. L’ouverture de ce nouveau terminal – l’un des plus modernes de toute l’Asie du sud-est – accroît considérablement les capacités de l’aéroport, et permetrra d'atteindre un trafic de 12 millions de passagers par an, près de deux fois plus qu’avant sa construction.

LE « MAKING OF » DU CHANTIER

BOIS AUTRICHIEN, INGÉNIERIE EUROPÉENNE ET CHANTIER INTERNATIONAL

LE BOIS PRÉFÉRÉ A L’ACIER

Les planificateurs hongkongais avaient d’abord pensé à l’acier pour la structure du terminal 2, mais, souhaitant proposer aux voyageurs une expérience singulière, ils ont finalement opté pour le bois. Il fallait en effet qu’à l’arrivée ou au départ du pays, le visiteur se sente accueilli dans un cadre original évoquant une station balnéaire et reflétant, par son architecture aérienne et lumineuse, « la cordialité, l’hospitalité et la convivialité de la culture philippine ». Une volonté qui a donc incité les architectes à privilégier le bois, matériau durable par excellence. « Un choix à la fois esthétique, écologique et ancré dans la tradition locale ». Le travail du bois est en effet une activité ancestrale aux Philippines. 

Crédits : Steve Lee

UN CAS UNIQUE EN ASIE

Signe particulier de cette construction : il s’agit du seul aéroport d’Asie doté d’une structure porteuse et d’une charpente entièrement en bois. 4 500 m³ de lamellé-collé ont été requis pour sa réalisation. Haute de 15 m pour une portée de 30 m, la charpente soutient une toiture ondulée du plus bel effet architectural, aussi bien vu de l’intérieur que de l’extérieur. Les demi-poutres arquées de 23 mètres qui la composent ont été préfabriquées par Rubner Holzbau sur le site d'Ober-Grafendorf. Tous les éléments ont ensuite été acheminés par bateau aux Philippines en trois fois, via le canal Rhin-Main-Danube et le port d’Anvers, avant d’être assemblés sous la supervision de Rubner Holzbau, en à peine trois mois, à Lapu-Lapu City, sur l’île de Mactan.

UNE CHARPENTE CINTRÉE DE GRANDE PORTÉE

Sur trois étages, la nouvelle aérogare comprend un vaste hall central divisé en trois travées qui accueillent, entre autres, les 48 comptoirs d'enregistrement (pour une capacité totale de 74), la plus grande zone duty free des Philippines, un spa, des restaurants et des cafés. L’accès aux portes d’embarquement se fait par les ailes latérales au-dessus desquelles court, de part et d’autre du hall central, l’ondulation de la toiture, qui évoque les vagues balayant les côtes de Mactan. À l’intérieur, la zone d’arrivée se répartit entre le rez-de-chaussée et le deuxième étage, tandis que la zone de départ se situe au premier. Dans tout le terminal, l’aménagement fait la part belle aux matériaux naturels. Outre les différentes essences de bois, on retrouve ainsi dans les sanitaires des murs végétalisés en mousse d'Italie. Quant aux sols de pierre polie, ils sont incrustés de nacre scintillante rappelant le sable des plages ensoleillées de Cebu.

Crédits : Steve Lee

UNE STRUCTURE DE TEST

La qualité des études préparatoires que nous avions réalisées a largement contribué à convaincre notre client. En effet, outre les plans de construction détaillés qui accompagnent systématiquement l’offre dans le cadre d’un contrat de conception-réalisation, nous avons également mis en place un dispositif spécifique sur le site d'Ober-Grafendorf avant même le début de la production proprement dite. Cette structure composée de plusieurs arcs en lamellé-collé à l’échelle a permis au client d'évaluer et de valider notre proposition : une manière particulièrement efficace pour nous de faire la démonstration de notre savoir-faire et de notre expertise.

Résistance sismique et climatique élevée

Les principales contraintes imposées à la structure sont celles des charges sismiques et des charges de vent, qui sont particulièrement élevées puisque ceux-ci peuvent atteindre 200 km/h pendant la saison des ouragans. « La difficulté principale résidait dans la conception des points de raccordement de la structure qui supportent les mouvements du bâtiment en cas de tremblement de terre, ainsi que l’ancrage des poutres principales à la structure béton, car le contreventement se termine à une hauteur de 6,5 m et n’a pas pu être descendu jusqu'au sol », explique Anton Wanas, responsable de projet chez Rubner Holzbau Ober-Grafendorf.

« Au-delà de notre compétence technique, nous avons également fait la preuve de notre capacité à gérer des projets d’ampleur internationale parmi les plus exigeants, y compris sous les aspects juridiques, commerciaux et contractuels, tout en respectant les contraintes imposées par les conditions locales », ajoute Roman Fritz, directeur général de Rubner Holzbau à Ober-Grafendorf. Le bâtiment n'a pas été construit selon les normes asiatiques mais en respectant les normes européennes, qui sont parmi les plus strictes au monde. Ce projet est l’un des plus importants de toute l'histoire de l'entreprise Rubner Construction Bois dans le domaine des structures en lamellé-collé.

LA CONSTRUCTION BOIS POUR LES GRANDES INFRASTRUCTURES

Le secteur des grandes structures en bois est en plein développement au niveau international. Au-delà du cabinet d’architecture hongkongais qui a réalisé l’aéroport de Mactan-Cebu, IDA, la construction bois acquiert de plus en plus souvent les faveurs des planificateurs et des constructeurs du monde entier. Grâce à ses qualités naturelles, le bois ouvre en effet des perspectives totalement inédites. Seul ou combiné à d'autres matériaux, il permet d’imaginer les constructions écoresponsables et innovantes de demain.

Synonyme de rapidité, de précision et de robustesse, la construction bois permet d’obtenir des résultats exceptionnels sur le plan esthétique dans des conditions écologiques et énergétiques optimales. Le bois crée une atmosphère chaleureuse et apaisante et présente des qualités environnementales indéniables. Il favorise le développement d’une économie circulaire sans déchets annexes. Enfin, dans le domaine de la construction résidentielle comme dans d’autres secteurs, l'isolation acoustique et le comportement au feu des bâtiments sont très aisément gérables. En cas de séisme, les constructions en lamellé-collé, qui présentent une remarquable stabilité, sont capables d’absorber des charges sismiques extrêmement élevées. Matériau de construction renouvelable par excellence, le bois jouera sans aucun doute un rôle majeur face aux défis que représentent le changement climatique et les besoins croissants en habitations et en infrastructures dans le monde entier.

Crédits : Steve Lee

L’AÉROPORT INTERNATIONAL DE MACTAN-CEBU

L’AÉROPORT EN CHIFFRES

SUPERFICIE DU TERMINAL : 65 000 M²

4 500 M³ DE BOIS LAMELLÉ-COLLÉ

UNE STRUCTURE ONDULÉE DE 15 METRES DE HAUT SUR 30 MÈTRES DE PORTÉE

DES ARCS DE 23 MÈTRES DE LONG

12 MILLIONS DE PASSAGERS PAR AN

DES VOLS VERS 23 DESTINATIONS